logo

Macline Hien

Macline Hien vit et travaille à Abidjan. Elle est diplômée de l’Institut National Supérieur des Arts et Actions Culturelles d’Abidjan.

Les images de Macline révèlent la profondeur des déchirures nées des conflits dans une société où les sentiments contrastés sont trop souvent exprimés par la violence. Partant des empreintes des blessures laissées dans les mémoires elle retrace la douloureuse histoire des crises africaines et ivoirienne en particulier.

Ce regard porté sur l’insignifiant auquel elle rend toute sa valeur lui vient de l’expérience personnelle qu’elle a vécue dans son pays pendant la crise post-électorale de 2011. Elle revit le traumatisme de cette sombre période et comme pour exorciser ses propres stigmates, témoigne avec l’objectif de son appareil photo. Depuis sa première série « cicatrices », en passant par « Bienvenue à la cité de la Paix » et « Work in Progress », elle revisite « les géographies de la frustration socio-politique » pour paraphraser Sophie Ristelhueber, afin de traquer les marques qui évoquent la profondeur des sentiments et des ressentiments parfois longtemps enfouis.

Macline a été lauréate de la 3e édition du Grand Prix du jeune plasticien d’Abidjan en Mai 2000. Elle a fait partie des 40 femmes photographes contemporaines pour l’exposition « Regard Rebelle » du centre IRIS pour la photographie (Saint Martin, France) aux cotés de Tina Modofi, Amélie Galup et Lee Miller. Elle participe au projet Wordpress éducations (Imagine l’Afrique).

Comments are closed.